La sérotonine, hormone du bonheur – CIAOOO

La sérotonine, hormone du bonheur

La sérotonine est un des neurotransmetteurs les plus connus du grand public. Il semblerait qu’elle puisse influencer certains traits de personnalité comme l’inhibition, l’agressivité, le rapport à la souffrance et la dépression si elle est en faible quantité dans l’organisme. À contrario, si le corps en produit suffisamment, elle contribuera à la sensation de bien-être, de bonheur et de lâcher prise.

 

La sérotonine, qu’est-ce que c’est exactement ?

 

La sérotonine, ou également appelée 5-hydroxytryptamine (5-HT), est un neurotransmetteur synthétisé par l’organisme à partir d’un acide aminé, le tryptophane. Cet acide aminé se retrouve principalement dans les protéines alimentaires. À noter que notre organisme ne sait pas produire le tryptophane, nous devons donc impérativement en consommer pour en avoir à disposition en quantité suffisante.

La sérotonine est un neurotransmetteur central qui agit sur le système nerveux notamment en équilibrant les effets de la dopamine, autre neurotransmetteur responsable du dynamisme, de l’entrain et de l’audace.

 

Biosynthèse de la sérotonine

Biosynthèse de la sérotonine

 

La sérotonine est fabriquée par l’organisme à partir du L-tryptophane, acide aminé provenant de l’alimentation, de la façon suivante :

  • L’enzyme tryptophane hydroxylase transforme le tryptophane alimentaire en 5-HTP (ou 5-hydroxytryptamine). Cette phase peut constituer une étape limitante pour que le corps synthétise de la sérotonine.  
  • Le 5-HTP est ensuite transformé en sérotonine par l’organisme via un processus de décarboxylation (réaction chimique).

 

À savoir que les neurones de la glande pinéale métabolisent la sérotonine en mélatonine.

La mélatonine est connue pour augmenter pendant la nuit et diminuer durant la journée avec pour objectif de réguler les rythmes chronobiologiques. Sans sérotonine, il s’avère donc difficile de générer de la mélatonine.

 

À quoi sert la sérotonine ?

 

En tant que neurotransmetteur et hormone, la sérotonine joue un rôle dans la régulation de nombreuses réactions physiologiques :

  • En tant que neurotransmetteur, la sérotonine influence l’humeur, les prises alimentaires, l’agressivité, le rythme veille-sommeil, la capacité de « self control », le comportement sexuel… Elle régule de nombreuses fonctions cérébrales et comportementales, notamment la capacité à s’adapter à de nouvelles situations.
  • En tant qu’hormone, la sérotonine agit sur l’hypothalamus pour faciliter la libération de deux hormones :
    • L’ocytocine qui est une hormone qui favorise l’accouchement et la lactation. Elle influence également les comportements émotionnels et joue un rôle dans les comportements sociaux.
    • La prolactine qui est une hormone indispensable pour permettre aux femmes de sécréter du lait maternel.

La majorité de la sérotonine du corps se concentre au niveau des intestins ou elle va entre-autre participer à la motricité intestinale.

 

Comment fonctionne le système sérotoninergique ?

 

Après avoir été synthétisée, la sérotonine est utilisée pour transmettre une information via le système neuronal. Elle est ensuite recapturée par les neurones qui l’avaient à l’origine sécrétée. 

La grande partie des neurones dits sérotoninergiques se situent dans une partie du cerveau appelée tronc cérébral (et plus précisément dans la partie médiane).

Ces neurones spécialisés peuvent irriguer toutes les zones du système nerveux central. Via ce canal, la sérotonine a pour mission de diminuer la fréquence de la décharge électrique des autres neurotransmetteurs comme la dopamine. Elle sert ainsi à tempérer les réactions et à inhiber le mouvement.

La sérotonine serait d’après le monde scientifique un des facteurs pouvant influencer la personnalité. Un manque avéré de sérotonine dans l’organisme pourrait conduire à des comportements impulsifs, agressifs, voire violent. Mais de récentes études pointent également du doigts le transport de la sérotonine qui pourraient également influencer les comportements des individus.

Ce transport dépend du gène nommé 5HTT qui a deux formes, une « courte » et une « longue ». Il a été observé que les individus ayant une majorité de gènes à formes « courtes » auraient des risques plus accrus de développer des comportements addictifs et des troubles de l’anxiété.

  

Comment repérer un déficit en sérotonine ?

 

Un volume insuffisant de sérotonine dans l’organisme peut se traduire de différentes manières :

  • du stress et une réaction exacerbée face aux évènements
  • un état de nervosité croissant
  • de l’agressivité immodérée
  • une modification des comportements alimentaires avec un penchant pour le sucré
  • une attirance pour des substances addictives comme le tabac ou l’alcool
  • l’apparition de certains troubles du sommeil (difficultés à l’endormissement, agitation mentale et/ou réveils nocturnes)
  • certains états de dépression

 

Il est communément admis qu’un défaut de sérotonine est courant dans les états dépressifs, notamment les dépressions saisonnières. En effet, la production de la sérotonine serait moins bien régulée chez certains individus durant les mois d’hivers. Ce dérèglement serait induit par le manque de lumière naturelle. Le monde scientifique ne sait pas encore par quel mécanisme la lumière influence le taux de sérotonine. Néanmoins, les chercheurs s’accordent sur le fait de promouvoir la luminothérapie et la prise orale de sérotonine ou de tryptophane pour contrecarrer les effets de la dépression saisonnières.

  

Pourquoi prendre de la sérotonine ?

 

Complément alimentaire précurseur sérotonine

La prise de sérotonine est communément utilisée pour favoriser la perte de poids, pour faciliter des nuits avec un sommeil réparateur, pour lutter contre les dépressions passagères, ou encore pour augmenter le sentiment de confiance entre les individus.

 

  • Perte de poids : la sérotonine permet de diminuer l’appétit et donc de réduire les prises alimentaires. Bien souvent, le 5-HTP est utilisé en supplémentation pour un effet coupe-faim qui diminue les fringales et favorise l’amaigrissement.
  • Sommeil réparateur : la production de sérotonine ou la prise de 5-HTP permet de faciliter la production de la mélatonine, hormone du sommeil, par la glande pinéale.
  • Dépressions passagères : la sérotonine permet d’altérer les ressentis liés à une dépression légère qui peut notamment être induite par un manque de lumière. Elle procure un sentiment de bien-être.
  • Sentiment de confiance : le tryptophane permet de renforcer le sentiment de confiance mutuelle entre les individus qui s’avère être essentiel à la vie en société.

  

Quels aliments à favoriser pour produire de la sérotonine ? 

Les aliments riches en tryptophane sont à privilégier dans l’alimentation pour favoriser la production suffisante de sérotonine :

  • Morue
  • Salami
  • Parmesan
  • Persil
  • Graines de courges
  • Soja
  • Laits
  • Fromages

 

À noter que la sérotonine passe la barrière hématoencéphalique du cerveau en fin de journée. Afin de faciliter son passage, vous pouvez opter pour un goûter sucré aux alentours de 16/17h. Cette astuce vous permettra de maximiser son volume dans les neurones sérotoninergiques.   

 

Puis-je me supplémenter en sérotonine ?

Vous pouvez vous supplémenter en compléments alimentaires qui contiennent un  précurseur de la sérotonine, et notamment : 

    • UP : formulé avec du griffonia, source de 5-HTP acide aminé précurseur de la sérotonine. 
    • ON & ZEN : contiennent du l-tryptophane acide aminé précurseur de la sérotonine.

Articles similaires

La L-Glutamine, l'acide aminé le plus abondant dans le corps humain
La L-Glutamine, l'acide aminé le plus abondant dans le corps humain
  La glutamine est un acide aminé qui constitue en partie les protéines. Cet acide aminé est le plus abondant dans le...
Lire l'article
Aubépine, mélisse, valériane ou le trio relaxant
Aubépine, mélisse, valériane ou le trio relaxant
Nos vies contemporaines riment bien souvent avec stress et surmenage. Nous courons après le temps et pouvons vite nou...
Lire l'article
Comment vaincre le coup de mou automnal et hivernal ?
Comment vaincre le coup de mou automnal et hivernal ?
L’automne est bien souvent synonyme de fatigue, de mélancolie et de baisse de moral. C’est une saison de transition q...
Lire l'article

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés