Le curcuma, l'épice magique ! – ciaooo.today

Le curcuma, l'épice magique !

Le curcuma est la plante maîtresse de la médecine traditionnelle indienne, l’Ayurvéda. Elle est utilisée en Asie depuis des millénaires, aussi bien pour ses vertus culinaires que médicinales.

En occident, son utilisation est plus récente mais néanmoins très répandue. Sa renommée tient notamment à sa puissante action antioxydante permettant de neutraliser les radicaux libres générés par le stress.

Mais son champ d’action ne s’arrête pas là. Cette plante aux mille visages qui suscite tant de curiosité dans le monde scientifique mérite le détour… 

Histoires et découvertes

 

Curcuma

Le curcuma est une plante originaire d’Asie et d’Asie du Sud-Est où elle pousse à l’état sauvage. Elle est traditionnellement cultivée en Inde depuis l’Antiquité.

Les premières traces écrites qui nous sont parvenues remontent au IVème siècle dans la littérature Sanskrit. Elles font mention de son utilisation sous forme de poudre en massage externe pour soigner les malaises cardiovasculaires. Le nom de curcuma nous vient d’ailleurs de cette langue indo-aryenne où « kunkuma » signifie « ce qui donne la couleur ». En effet, le curcuma est utilisé pour colorer aussi bien les currys que les tissus. L’industrie du textile choie tout particulièrement son pigment qui permet de teindre les parures en jaune orangé à l’image des tenues des moines Bouddhistes.

Le curcuma est connu en Occident depuis l’Antiquité, mais c’est au cours du XVIIIème siècle qu’il connait un réel essor via les routes commerciales maritimes venant d’Orient. Il est alors importé sous le nom de « safran des Indes » et est utilisé pour ses propriétés médicinales et son pouvoir de coloration

Description botanique

 

Le curcuma est aussi appelé Curcuma Longa en latin. C’est une plante herbacée et arbustive. Elle tient sa vivacité de son rhizome (racine souterraine) qui donne naissance à une tige portant de très grandes feuilles aux formes allongées. Des fleurs apparaissent au niveau du sol et sont composées de trois pétales jaunes.

Le curcuma est friand de sols bénéficiant d’un fort taux d’ensoleillement et d’humidité comme dans la région indienne du Kérala. Le climat tropical qui y règne s’avère être idéal pour le curcuma qui hisse ainsi l’Inde au rang de premier producteur mondial. 

La partie recherchée du curcuma est le rhizome qui est formé d’une racine centrale et de « doigts » partant en arborescence. La partie principale est utilisée pour les préparations médicinales alors que les « doigts » sont davantage employés dans la cuisine et la confection de currys après avoir été réduits sous forme de poudre.

Le curcuma doit sa notoriété à son principe actif majeur : la curcumine. Elle constitue un puissant antioxydant ayant des effets bénéfiques sur la digestion, les inflammations et le système nerveux.

Sous quelles formes trouver du curcuma ?

 

Le curcuma se trouve très facilement sous forme de poudre en magasins alimentaires au rayon des épices. Il sert principalement à colorer et parfumer les plats pour le bonheur des papilles gustatives. La poudre est produite après avoir fait bouillir et sécher le rhizome.

Le curcuma peut également se consommer frais en étant directement intégré dans les plats ou sous forme de boissons comme dans le Lait d’Or (recette bien connue de la Médecine Ayurvédique). Attention néanmoins aux mains et ustensiles de cuisine, le curcuma colore tout ce qu’il touche.

Le curcuma peut également être extrait et concentré dans des gélules pour être utilisé comme compléments alimentaires. Cette forme permet d’accéder à des dosages supérieurs à ce qu’il est possible d’ingérer via l’alimentation.

Le curcuma peut également se trouver sous forme d’huile essentielle, d’extrait fluide ou encore de teinture.

Principales indications

Bienfaits de la curcumine

Le curcuma est composé de 60 à 95% de curcuminoïdes (famille des polyphénols) qui sont des pigments naturels aux vertus antioxydantes. Le pigment principal présent dans le curcuma est la curcumine. Si la racine est de bonne qualité, la teneur en curcuminoïdes avoisinera les 90 à 95%. Plus ce pourcentage est élevé, plus les propriétés médicinales de la plante sont élevées.

Les antioxydants sont mondialement reconnus pour leur rôle de protection des cellules contre les radicaux libres qui participent à leur vieillissement prématuré. Ils permettent également de moduler le processus inflammatoire du corps.

De nombreuses études scientifiques ont été menées sur le curcuma lui conférant une longue liste de bienfaits. Il est ainsi majoritairement préconisé pour :

 

  • Lutter contre le vieillissement prématuré des cellules ;
  • Renforcer le système immunitaire (notamment en changement de saisons ou en période de fatigue) ;
  • Renforcer les os et les articulations les plus fragiles ;
  • Contribuer à une bonne digestion.

 

Ces études ont récemment montré des effets bénéfiques sur un certain nombre de pathologies.

 

  • Pathologies liées au système digestif

 

Le curcuma est connu pour son action positive sur la digestion. Sa consommation va notamment stimuler les fonctions hépatobiliaires et générer une douce détox du foie. Il permet également de diminuer les maux d’estomac, les sensations de nausées ou encore les pertes d’appétit.

Le curcuma a depuis peu fait ses preuves sur des maladies telles que le syndrome de l’intestin irritable, la pancréatite, la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn. Il aurait également une action bénéfique dans le cas d’ulcères gastriques. 

 

Homme apaisé

  • Pathologies liées aux os et aux articulations

 

Le curcuma est utilisé pour lutter contre la plupart des inflammations. Il est ainsi couramment employé en médecine traditionnelle, et de plus en plus en médecine allopathique, pour lutter contre l’arthrite, l’arthrose et autres formes de rhumatismes.

Il est également possible d’y avoir recours pour soigner des œdèmes ou des inflammations ponctuelles générées par des blessures.

Des recherches sont également en cours pour tester le pouvoir du curcuma sur le cancer, la maladie d’Alzheimer, le diabète ou encore le cholestérol. 

 

Précautions d’emploi 

 

Même si aucune étude ne l’atteste, une consommation importante de curcumine est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes par mesure de précaution.

Les personnes souffrantes d’obstructions et de calculs biliaires doivent consulter l’avis de leur médecin avant toute prise de curcuma.

 

Où en trouver ?

CIAOOO ON contient un extrait sec de curcuma riche en curcuminoides (95%). Vous profitez ainsi de 50 mg de curcumine pure chaque jour.

Articles similaires

Comment bien nourrir son cerveau ?
Comment bien nourrir son cerveau ?
  Le cerveau est l’organe qui pilote notre corps pour le maintenir en vie tout en veillant sur notre équilibre intern...
Lire l'article
Le Guarana, plante sacrée utilisée depuis des millénaires
Le Guarana, plante sacrée utilisée depuis des millénaires
  Le guarana est une plante sacrée utilisée par les peuples autochtones d’Amazonie depuis des millénaires. Autrefois ...
Lire l'article
Le Kudzu, la plante par excellence contre les dépendances
Le Kudzu, la plante par excellence contre les dépendances
« C’est décidé, demain j’arrête tout ! »   Cette phrase maintes fois entendue reste plus facile à dire qu’à faire. Ar...
Lire l'article

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés