Le Kudzu, la plante par excellence contre les dépendances – ciaooo.today

Le Kudzu, la plante par excellence contre les dépendances

« C’est décidé, demain j’arrête tout ! »

 

Cette phrase maintes fois entendue reste plus facile à dire qu’à faire. Arrêter de fumer du tabac, de boire de l’alcool, ou encore de manger du sucre peut littéralement relever du parcours du combattant pour certains d’entre nous.  

En effet, nous ne sommes pas tous égaux face aux dépendances. Certains réussiront à se sevrer à la seule force de la volonté alors que d’autres auront besoin d’une aide précieuse et naturelle comme le Kudzu pour mettre toutes les chances de leur côté !

 

À quoi ressemble le Kudzu ? 

 

 

 

Kudzu

 

Le Kudzu a pour nom botanique Pueraria Lobata et fait partie de la famille des Fabacées qui regroupe des plantes herbacées, des arbustes, des arbres et des lianes.

Le Kudzu est justement une liane pérenne qui a une croissance très rapide. Elle peut atteindre 20 à 30 mètres de haut.

Ses feuilles sont longuement étiolées, ce qui leur donne beaucoup de grâce. Ses fleurs sont regroupées en grappes dans lesquelles il est possible d’en compter jusqu’à 80. Elles sont de couleur pourpre et ont une petite dimension. Le Kudzu forme ses fruits sous forme de gousse contenant des graines noires de la taille d’un haricot.

 

Composition du Kudzu 

 

Ses principes actifs majeurs sont les Isoflavones (titrés de 9 à 11% généralement) qui font partie de la famille des flavonoïdes. Les plus présents sont la puerarine, la daïdzine et la daïdzéine.

Ces isoflavones sont reconnus pour leurs vertus relaxantes et apaisantes qui favorisent naturellement la désaccoutumance aux addictions. Ils peuvent également accroitre la production de dopamine et ainsi induire un changement de comportement en apportant davantage d’entrain, d’énergie et d’audace.   

 

Histoire du Kudzu

 

Le Kudzu est une plante originaire de l’est de l’Asie. Elle est utilisée depuis des siècles par la Médecine Traditionnelle Chinoise et plus précisément depuis le VIIème siècle pour désintoxiquer l’organisme après une trop grande consommation d’alcool. Le terme « Kudzu » signifierait d’ailleurs en en Chine « dissipateur d’ivresse ».

Au Japon, elle est employée pour confectionner de multiples objets comme des vêtements, des paniers ou encore des filets de pêche. Le Kudzu est également plébiscité pour ses vertus culinaires. Ses jeunes feuilles ainsi que ses racines peuvent être dégustées en salades. Ses fleurs peuvent quant à elle être incorporées dans la fabrication de gelées qui auront un goût proche de celui de la pomme et de la pêche.

À la fin du XIXème, le Kudzu est introduit aux États-Unis pour lutter contre l’érosion des sols. Depuis, cette liane est devenue très envahissante car elle grandit très vite et n’a pas de prédateurs naturels en Amérique. Son développement est ainsi assez anarchique allant jusqu’à recouvrir tout ce qu’elle trouve sur son passage : poteaux, panneaux de signalisation, arbres et même des maisons !

Le Kudzu que nous consommons est principalement cultivé dans son biotope originel en Chine centrale et orientale. Ses racines y sont récoltées à deux périodes de l’année, au printemps ou en automne.  

 

Les propriétés du Kudzu dans le cadre d’un sevrage

Femme nerveuse

 

La dépendance à un produit créé un état de manque qui pousse le corps à en absorber rapidement et toujours plus. On peut ainsi citer l’alcool, le tabac, le cannabis, la caféine, les drogues, ou encore certains médicaments.

Lorsqu’une personne décide d’arrêter de consommer une substance dont elle est dépendante, une sensation de manque va intrinsèquement se faire ressentir. Cette phase dite de sevrage peut s’avérer délicate car notre seule volonté peut ne pas suffire à changer nos habitudes et à désaccoutumer notre organisme. Il convient donc de mettre toutes les chances de son côté en optant pour une bonne hygiène de vie ainsi qu’en misant sur une aide extérieure comme le Kudzu !

Le Kudzu se consomme principalement sous forme de comprimés et peut être administré jusqu’à 3 fois par jour à raison de 500 mg par prise (ne pas dépasser la dose journalière recommandée). Pour potentialiser les effets ressentis, les Isoflavones doivent être titrés au minimum à 8%. À savoir que le Kudzu peut également être utilisé sous forme de macérât ou extrait fluide à raison de 60 gouttes dans un verre d’eau 3 à 6 fois par jour.

La partie de la plante qui est utilisée est la racine car c’est elle qui contient le plus de principes actifs. Il est d’ailleurs possible de déposer 3g de racine dans de l’eau plusieurs fois par jour au lieu de prendre des formes galéniques, à condition bien sûr d’en avoir sous la main.

Le Kudzu constitue une aide précieuse lors de tous les sevrages. Il aurait en effet un impact sur certains neurotransmetteurs associés aux addictions comme la sérotonine, le GABA ou encore le glutamate. Dans le cadre de l’arrêt du tabac, les molécules présentes dans la plante se fixeraient sur les récepteurs à la nicotine diminuant ainsi la sensation de dépendance.

Le Kudzu favoriserait également la réduction des effets de manque ressentis lors de la phase de sevrage. Ses propriétés calmantes et anti-stress s’avèrent aussi être de précieuses alliées pour diminuer les symptômes d’irritabilité.

 

Les autres propriétés du Kudzu

 

En plus des vertus pour soutenir la désaccoutumance de certaines substances, le Kudzu regorge de propriétés :

  • Action hépato-protectrice : elle protège le foie qui pourra favoriser une détox de l’organisme lors de la phase de sevrage ;
  • Action antioxydante : elle lutte contre les radicaux libres liées notamment au stress oxydatif lié aux effets du manque ;
  • Action cérébrale : elle favorise la mémoire et l’apprentissage tout en augmentant la concentration de glutamate dans l’hippocampe (un des neurotransmetteurs excitateurs les plus importants du système nerveux central).


Kudzu et Valériane pour encore plus d’efficacité  

Kudzu et valériane

 

La Valériane est une plante apaisante et relaxante qui favorise la détente et contribue à maintenir un bon équilibre nerveux. Elle soutient un bien-être mental en cas de tensions et de stress comme ceux qui peuvent être ressentis lors d’un sevrage. Elle favorise également un sommeil profond avec des nuits réparatrices et paisibles.

La Valériane peut ainsi être prise en complément du Kudzu pour tenir dans la durée et gagner en apaisement et en sérénité. Cette association est en effet courante notamment dans le cas de sevrages tabagiques.

Tout comme le Kudzu, la Valériane peut être prise sous forme de comprimés, de macérât, ou encore de tisanes

 

Où en trouver ?

 

CIAOOO ZEN contient uextrait sec de Kudzu titré à 6% en isoflavones de façon à respecter la réglementation française tout en maximisant sa biodisponibilité. 

Si vous souhaitez également associer votre prise de Kudzu avec de la Valériane, sachez que CIAOOO OFF contient un extrait sec de Valériane hautement concentré, procurant l'équivalent de 1,4 grammes de plante sèche par prise.

Articles similaires

Comment bien nourrir son cerveau ?
Comment bien nourrir son cerveau ?
  Le cerveau est l’organe qui pilote notre corps pour le maintenir en vie tout en veillant sur notre équilibre intern...
Lire l'article
Le Guarana, plante sacrée utilisée depuis des millénaires
Le Guarana, plante sacrée utilisée depuis des millénaires
  Le guarana est une plante sacrée utilisée par les peuples autochtones d’Amazonie depuis des millénaires. Autrefois ...
Lire l'article
La tyrosine, l’acide aminé qui vous permet de dire Ciao au stress !
La tyrosine, l’acide aminé qui vous permet de dire Ciao au stress !
La tyrosine est un acide aminé, comprenez un élément qui constitue les protéines. Donner à notre corps un apport en t...
Lire l'article

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés