Le reishi, le champignon asiatique aux vertus médicinales – CIAOOO

Le reishi, le champignon asiatique aux vertus médicinales

Le reishi (Ganoderma lucidum), nom d’origine japonaise, est un champignon qui appartient à la famille des ganodermatacées, c’est-à-dire une famille de champignons basidiomycètes (couramment appelés champignons à chapeau) de l’ordre des polypores, qui jouent un rôle actif dans le pourrissement du bois. Très utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise et japonaise, ce champignon pourtant tout à fait comestible a été importé en Occident pour son intérêt phytothérapeutique.

Histoire du reishi

Ce champignon connu depuis plus de 2 000 ans a été mentionné dans le plus vieil écrit de la pharmacopée chinoise, dans l’herbier classique de Seng Nong (héros civilisateur de la mythologie chinoise), publié en 56 avant notre ère. Il semble cependant que les peuples d’Asie connaissent le reishi depuis des siècles, voire des millénaires avant cette date. C’est dire l’ancienneté de l’existence et de l’utilisation de ce champignon. 

 

Les bienfaits du reishi

Ampoule illuminée dans les mains d'un homme
Il est également reconnu pour son action tonique sur le Qi (ou Tchi), soit l’énergie vitale qui permet de soutenir l’ensemble de notre organisme. En Asie, il est aussi connu sous le nom de « champignon de longue vie » de par ses actions sur notre système immunitaire et notre organisme à presque tous les niveaux, favorisant alors un allongement de la durée de vie.  C’est pour toutes ces raisons que ce champignon est qualifié d’adaptogène. En médecine traditionnelle asiatique, ce champignon est utilisé pour combattre la fatigue, fortifier l’organisme, stimuler le système immunitaire, enrayer la protéinurie (présence de protéines dans l’urine), traiter l’asthme et les troubles respiratoires, prévenir et traiter le cancer et les troubles hépatiques, traiter l’insomnie, l’hypertension et enfin protéger le système cardiovasculaire. Son effet déstressant est aussi très appréciable. 

Le reishi contient des antioxydants, des vitamines, des minéraux, des acides aminés mais il est surtout très riche en polysaccharides (ce sont des glucides complexes), et tout particulièrement en bêta-glucanes contribuant à l’augmentation des globules blancs du système immunitaire et des cellules macrophages (capables de phagocytose).

 

Reconnaître le reishi

Le reishi pousse généralement sur les troncs des arbres souvent en état de décomposition d’où son appartenance à l’ordre des polypores. Il reste cependant très rare d’en trouver à l’état sauvage, c’est pourquoi il est cultivé pour répondre à la demande médicinale.


Champignons reishi brun rouge se trouvant sur un tronc d'arbreLe reishi se décline selon 6 variétés distinctes en fonction de sa couleur. Le plus connu (et aussi le plus apprécié) reste le reishi de couleur rouge comme nous l’avons décrit précédemment. Néanmoins, il peut également être pourpre, bleu, jaune, noir ou encore blanc. On pourrait penser que ces différences de couleurs ont un impact sur les vertus du reishi, mais il n’en est rien ! Cela est simplement dû aux conditions dans lesquelles le champignon a poussé, soit aux variations d’environnements impactant la couleur du reishi lors de sa croissance et non ses bienfaits qui restent les mêmes.Ce champignon basidiomycète est reconnaissable à la croûte brun-rouge à rouge vif qui orne son chapeau au diamètre variant entre 5 et 15 centimètres. Sa chair est de couleur brun foncé. Comme dit précédemment, ce champignon est comestible, néanmoins il ne jouit d’aucun intérêt gustatif et c’est pour cette raison qu’il n’est pas cuisiné.

 

Comment utiliser le reishi

Le reishi peut se présenter sous différentes formes :

  • Champignon séché
  • Gélules/comprimés
  • Extraits solides ou fluides

Il est conseillé, pour une prise quotidienne, de prendre entre 1 et 10 grammes de reishi séché, pour une cure de 3 semaines. L’efficacité du reishi a été prouvée s’il est pris pendant 2 à 3 mois consécutifs. Généralement, les cures de reishi sont préconisées lors du passage de l’automne à l’hiver afin de bénéficier de ses vertus pour notamment renforcer notre système immunitaire avec l’arrivée du froid et le manque de soleil. Il reste impératif de consulter un médecin ou un pharmacien en amont de toute prise de reishi par précaution.

 

Précautions d'emploi du reishi

Comme nous le disions, l’avis d’un professionnel de la santé est toujours hautement recommandé avant la prise de reishi, comme pour tout autre type de champignons et plantes.

Ayant des effets sur l’hypertension artérielle, la prise de reishi est contre-indiquée aux personnes souffrant d’hypotension artérielle. De même, son action anticoagulante peut entraîner des saignements plus longs, c’est pourquoi il est déconseillé avant et après une opération de type chirurgicales et accouchement. Ce champignon, comme beaucoup d’autres plantes, reste déconseillé aux femmes enceintes ou en période d’allaitement.

Les effets secondaires du reishi sont rares et modérés. Dans certains cas, il peut tout de même être à l’origine de sécheresse buccale, de démangeaisons, de saignements de nez ou encore de troubles digestifs.

Il est essentiel de bien respecter les dosages et de ne pas dépasser la durée maximale de cure de reishi afin de maximiser les bénéfices du champignon et de minimiser les risques d’effets indésirables.

Articles similaires

Les plantes adaptogènes
Les plantes adaptogènes
  Petit historique   Les plantes adaptogènes…quel drôle de nom ! Littéralement, le terme adaptogène traduit la capa...
Lire l'article
Comment booster sa mémoire naturellement ?
Comment booster sa mémoire naturellement ?
  “Avoir une mémoire d’éléphant”, nous connaissons toutes et tous cette expression selon laquelle cet animal possèder...
Lire l'article
L'alimentation émotionnelle
L'alimentation émotionnelle
Quand nos émotions remplissent le frigo    Coup de stress, déception, contrariété, ennui… et c’est le paquet de gâtea...
Lire l'article

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés